<

VERSAILLES    l    REFLETS    l    80 LOGEMENTS

Maître d’ouvrage :

Programme :

Surface :   

Statut :             

Eiffage Immobilier

Construction d’une résidence de 80 logements

6 400 m²

Chantier en cours

CHANTIER

SITUATION

Le terrain se situe sur la butte Montbauron, « relief isolé formant une éminence au centre de la ville » de Versailles.

La butte Montbauron constitue un quartier à part au cœur de Versailles.

Elle est flanquée au Nord et au Sud de deux secteurs d’habitat essentiellement individuel, plus dense au Nord, formant des quartiers résidentiels de très haute qualité.

En plus de deux réservoirs du XVII° siècle conservés formant de larges bassins, de nombreux équipements prennent place sur le plateau, tels qu’un stade, un gymnase ou une piscine. Au pied de la butte, se trouvent également des établissements d’enseignement et des immeubles abritant des services administratifs.

Les accès au quartier sont limités : le chemin du Janicule réservé aux riverains, au Nord, et l’allée Pierre de Coubertin à circulation restreinte, au Sud, constituent les seules voies de pénétration.

L’ensemble présente une densité relativement faible, avec de nombreux espaces plantés.

Le terrain est caractérisé par la présence de grands bassins sur le plateau supérieur qui longe sa limite Est et d’un épais alignement d’arbres bordant sa limite Ouest, en contrebas. Il est desservi par un passage sous porche et la traversée de la cour de l’immeuble du 52 ter, avenue de Saint-Cloud.

Une voie à forte pente mène à un plateau encastré dans le relief de la butte Montbauron.

DISPOSITION

CONTEXTE

POROSITE

VEGETATION

Le programme consiste en la construction d’un ensemble de 80 logements.

Cet ensemble de logements est réparti en 3 immeubles principaux reliés entre eux par des constructions basses.

Les bâtiments principaux sont implantés en « peigne » perpendiculairement à la limite Est (côté bassins).

Cette disposition est adoptée en vue d’assurer une continuité végétale entre le plateau herboré des bassins et les parcs arborés des propriétés en contrebas, par l’intermédiaire de jardins paysagés, et de libérer le champ visuel traversant (d’Est en Ouest) vers le château.

La disposition des bâtiments favorise un effet de coulées végétales qui rappellent la pente naturelle et permet de dégager un champ visuel élargi offrant des perspectives transversales inédites. Une implantation décalée en hauteur, de la valeur d’un demi-étage environ entre les immeubles, assure aux volumes bâtis une légère progression en gradins s’accordant avec la pente originelle du terrain naturel.

FACADE EST SUR BASSINS

COUPE - FACADE EST

Les gabarits sont ajustés de manière à ne présenter, au niveau des grands bassins, que 3 silhouettes comparables à celles de maisons individuelles.

Côté Ouest, les bâtiments présentent des gabarits comparables à ceux des bâtiments existants sur l’avenue de Saint-Cloud ou sur la rue Montbauron.

Les constructions basses adoucissent la rupture de niveau entre le plateau des réservoirs et les jardins paysagés du programme. La hauteur du mur de soutènement en est visuellement réduite et les halls principaux, traversants, se prolongent ainsi en jardins secrets et luxuriants au pied du plateau.

Partant de l’horizontalité des bassins, les façades sont soulignées au premier plan par les lignes horizontales des balcons, redressées, vers l’Ouest, dans un effet de portique annonçant la verticalité de la Ville. Au second plan, les façades reprennent le thème de la verticalité en alternant trumeaux en pierre et baies vitrées.

Les trois bâtiments principaux, d’une écriture architecturale identique, reçoivent un niveau de comble disposé en retrait sous une toiture cintrée.

COMPOSITION

PLAN MASSE

FACADE OUEST SUR VILLE

COUPE - FACADE OUEST

COUPE LONGITUDINALE

DERNIER ETAGE

ETAGE COURANT

PREMIER ETAGE

REZ-DE-CHAUSSEE

© 2018 par atelier JP Mallet architecture