<

AFORP    l   RESTRUCTURATION D'UN CENTRE DE FORMATION   

Maître d’ouvrage :

Programme :

Surface :           

Statut :       

Eiffage Construction - Val-de-Seine 

Restructuration du centre de formation de Drancy-Le Bourget - AFORP

7 620 m²

Concours - Lauréat 

PLAN MASSE

OBJECTIFS

En réponse aux attentes de l’AFORP en termes d'objectifs, de données, de contraintes et d'exigences, le parti architectural retenu est franc, structuré, rationnel.

Son organisation ordonnée et épurée, confère à l’ensemble l’image d’excellence que véhicule l’établissement.

Le confort du personnel administratif, des formateurs et des apprenants est particulièrement soigné dans ce projet respectueux de l’environnement et économe en énergie, non seulement en ce qui concerne, par exemple, l’éclairement essentiellement naturel, les modes de chauffage ou de ventilation, mais encore dans le choix des ambiances architecturales intérieures et extérieures dédiées aux différents secteurs.

La lisibilité des circulations, assortie d’une signalétique adaptée, assure un repérage facile et constant sur la totalité des parcours et le regroupement optimal des fonctions permet de réduire les déplacements.

Ces caractéristiques, ajoutées à la configuration nette des surfaces et régulière des volumes, contribuent à favoriser la communication et à instaurer de bonnes conditions de travail au personnel de l’AFORP et d’apprentissage aux apprenants.

Les études architecturales et techniques expriment la volonté que cette opération offre des qualités d’usage exceptionnelles.

ORGANIGRAMME

BATIMENT PRINCIPAL - A

ATELIERS

Le hall général est placé en rotule entre les ateliers « productique & chaudronnerie » et « électrotechnique & maintenance ». Il comporte un accès principal et un accès secondaire, tous deux équipés de SAS thermiques.

Ce hall est traité en lieu fédérateur, lumineux et confortable. Il contribue tout autant à créer un lien entre les personnes qu’à donner une image forte et innovante de l’établissement.

Une attention particulière est apportée au parcours architectural. Répondant par son tracé spécifique à une progression oblique induite volontairement par le SAS d’entrée principal, une paroi longue vitrée dévoile progressivement l’ampleur de l’atelier « productique & chaudronnerie » et du linéaire des salles attenantes.

Par sa disposition, le hall présente un aperçu sur la salle d’activités physiques à l’une de ses extrémités et se prolonge, à l’autre extrémité, en un espace d’exposition aménagé en position stratégique.

Côté extérieur, cet espace se présente comme une vitrine d’angle constituant un appel incontournable dès l’approche de l’accès principal. Côté intérieur, en sortant du bâtiment, la position décalée du SAS incite à progresser naturellement vers ce lieu représentatif de l’activité du Centre de Formation « Drancy – Le BOURGET ».

Ainsi, étant considéré que le grand atelier de « productique & chaudronnerie » est le cœur emblématique du Centre de Formation, un panorama spectaculaire ouvert sur l’atelier et ses activités reste dégagé de tout encombrement.

La salle d’activités physiques présente le marquage d’un terrain de badminton ainsi qu’un emplacement dédié au tennis de table. La modélisation soignée de son volume lui confère un statut particulier qui exprime sa fonction de lieu de convivialité.

La mise en relation avec l’atelier « productique & chaudronnerie » par le biais de vitrages bas répond à la volonté de signaler son utilisation sans pour autant monopoliser l’attention. La salle reçoit un éclairement naturel zénithal et latéral abondant.

 

Le hall est conçu en vue de recevoir un équipement innovant en matière de communication.

 

En vue de favoriser un éclairement naturel optimal, il nous paraît pertinent de conserver dans toute leur longueur d’origine les voûtes translucides du grand atelier. Les locaux implantés dans son emprise sont traités sous forme de boîtes fortement architecturées et dont la hauteur inférieure libère une perception globale du volume principal.

Les plafonds de ces boîtes sont percés de verrières diffusant la lumière du jour dont est baigné l’atelier. 

Par sa configuration, le hall renvoie à un axe central majeur. Cet axe organise la relation entre les deux ateliers de manière indirecte mais lisible et assure la cohérence d’ensemble, renforçant la perception d’unité des masses bâties.

La circulation placée sur cet axe dessert les ensembles de vestiaires et sanitaires conçus dans un souci de compacité et de confort.

Pour en faciliter la surveillance, les casiers sont disposés dans des espaces ouverts sur l’atelier « électrotechnique & maintenance ». Leur organisation met en évidence une frontière virtuelle qui pourra être matérialisée par des parois vitrées en vue de la gestion des échanges thermiques et hygrométriques.

L’atelier « électrotechnique & maintenance » bénéficie pleinement de l’extension largement vitrée sur l’extérieur, les salles qui lui sont rattachées délimitant, par ailleurs, une surface franche.

Un passage de service (exclusivement) relie la salle polyvalente à l’atelier « productique & chaudronnerie ».

 

Un espace tampon du hall mène aux circulations verticales (escalier et ascenseur) qui desservent les trois niveaux supérieurs.

ENSEIGNEMENT GENERAL

Le 1er étage du bâtiment est consacré aux laboratoires.

En raison des caractéristiques dimensionnelles exigées pour les laboratoires, le 1er étage comporte une distribution spécifique. La circulation se développe en effet le long de la façade nord pour desservir des espaces traversants aux proportions adaptées à leur fonction.

Ainsi, par exemple, les deux laboratoires de langues peuvent-ils être rassemblés en un volume unique d’emprise carrée par le simple jeu d’une cloison mobile. Des panneaux pourront tamiser la lumière de la façade sud pour éviter un effet de contre-jour.

Le laboratoire de sciences est organisé de manière à libérer un grand plateau apte à recevoir la diversité de ses fonctions et à gérer rationnellement les flux de personnes.

 

Les niveaux R+1 et R+2 conservent une distribution traditionnelle, avec une circulation centrale.

Au second étage se situent le plateau informatique, l’espace formateurs et six salles de cours.

Le troisième étage est intégralement consacré à des salles de cours.

 

R+1

 

R+2 / R+3

BATIMENT B1 / B2

Administration

L’administration investit le bâtiment B1.

L’organisation est caractérisée par un espace traversant dominé par deux pôles majeurs situés aux extrémités, le hall d’une part, l’espace café d’autre part. Ces locaux reçoivent un excellent éclairement naturel.

Un îlot central regroupe la logistique et s’ouvre en bureau d’accueil sur le hall.

Les parois de l’îlot reçoivent un parement en métal déployé aux reflets changeants grâce à l’éclairage rasant diffusé par des projecteurs à leds. Le sol est traité en résine.

La banque d’accueil et le bandeau qui la surmonte sont constitués de plateaux métalliques et de métal déployé mis en œuvre de façon à produire un effet de transparence et profondeur.

Sur le même principe, il est proposé de réaliser des tables hautes conçues à la manière de « mange-debout » et destinées à équiper l’espace café. Munies de tablettes ou de caissons, et surmontées de luminaires de même conception, elles personnalisent le décor et favorisent la convivialité du lieu.

Restauration

Le bâtiment B2 abrite l’unité de restauration collective.

Les plans figurent un principe de fonctionnement en parfaite adéquation avec le parti architectural général.

 

La zone de réfectoire et d’accueil des convives est de géométrie simple et rationnelle. L’accent est mis sur l’importance du linéaire de façade permettant l’éclairement naturel en lumière douce (nord-est). Le réfectoire est agrémenté d’espaces extérieurs (terrasses et jardin ombragé) directement accessibles par les accès situés à l’abri des pergolas.


La zone de préparation des repas occupe la partie centrale du bâtiment et bénéficie de la lumière du jour diffusée zénithalement.

La gestion des flux d’approvisionnement en produits frais et d’évacuation des déchets est conforme aux normes sanitaires suivant le principe de la « marche en avant ».

La liaison avec l’administration est assurée par un parcours plaisant et lumineux.

AMENAGEMENTS EXTERIEURS

 

Les aménagements de voirie comprennent une voie de livraison en limite ouest du site, la voie accessible aux véhicules de secours et la création de 4 places de stationnement accessibles aux personnes à mobilité réduite à l’est du bâtiment d’enseignement et 3 places, dont 2 accessibles aux PMR à l’ouest du bâtiment administratif.


Des cheminements piétonniers extérieurs mènent aux bâtiments et relient les différents secteurs entre eux. Une bande en galets, sans entretien, assure la jonction avec le pied des façades. Des pergolas abritent les déplacements le long de tous les parcours d’usage fréquent. Les terrasses du réfectoire reçoivent un plancher en lames de bois composite. Il est proposé de prévoir des bancs en bordure de la terrasse principale de façon à créer un lien avec les espaces engazonnés et plantés.

La signalisation et l’éclairage de l’ensemble sont assurés.

 

Les clôtures et contrôles d’accès sont complétés en conformité avec le programme, ainsi que les dispositifs d’assainissement.